banniere2014

Décrypter les perceptions des Français sur le cancer - Stop au cancer
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

Décrypter les perceptions des Français sur le cancer

Le Baromètre cancer Institut Curie - Viavoice analyse l’opinion des Français sur le cancer. En 2014, si les approches complémentaires sont toujours plébiscitées, le baromètre souligne également l’importance de la recherche aux yeux des Français et fait le point sur leur utilisation d’internet pour obtenir des informations santé.

Plus encore qu’en 2013, les approches complémentaires remportent les suffrages des Français : 72% d’entre eux les considèrent comme importantes en compléments des traitements médicaux. De l’hypnothérapie à la sophrologie en passant par le qi gong ou les cours de yoga, les approches complémentaires peuvent prendre des formes multiples. Avec un objectif commun : offrir au patient un soutien psychologique, social et physique pour traverser cette période difficile des traitements mais aussi de l’après-cancer. "L’enjeu a changé ces dernières années, souligne Arnaud Zigierman, cofondateur de l’Institut de sondage ViaVoice. Aujourd’hui, il s’agit de vivre après un cancer et non de survivre." "Plus largement, cela pose la question de l’évolution des centres de lutte contre le cancer du XXIe siècle, qui doivent mettre le patient partenaire au cœur de leur projet", estime le Pr Thierry Philip, Président de l’Institut Curie.

Pionnier dans les approches complémentaires, l’Institut Curie a mis en place un véritable système de dépistage, pour repérer les patients qui ont le plus besoin d’être soutenus. "Les soignants ont des outils simples, qui leur permettent de repérer les vulnérabilités, souligne le Dr Sylvie Dolbeault, responsable de l’unité de psycho-oncologie. C’est compliqué car la demande est plus importante que l’offre, mais nous nous organisons en interne ainsi qu’avec les réseaux externes, notamment les associations de patients, pour que chacun puisse trouver un soutien."

Et de noter le travail réalisé par les Maison des patients sur le site de Saint-Cloud, sur la problématique du retour au travail. "Une étape cruciale, qui doit absolument s’anticiper et se préparer, souligne Marc Estève, Directeur de l’Ensemble hospitalier. Problèmes de concentration, de mémoire, fatigue, douleurs : ces difficultés sont réelles et souvent sous-estimées. L’idéal est de les anticiper, notamment en s’octroyant une véritable période de convalescence puis en reprenant l’activité progressivement."
 

Internet et cancer
Nouvel axe de ce baromètre 2014 : la place d’internet dans la santé des Français. S’ils sont nombreux à consulter le web pour trouver des réponses à leurs questions santé, moins de la moitié pense que cela peut véritablement améliorer la relation avec le médecin. Ces médecins pensent, quant à eux, à une immense majorité (95%), qu’internet peut être bénéfique au patient si on lui fournit une information personnalisée. C’est précisément le projet du Dr Alain Livartowski, responsable des thématiques e-santé à l’Institut Curie : "Nous avons un projet de portail, mycurie.fr, qui sera spécifiquement destiné aux patients. Notre objectif : leur fournir une information ultra-personnalisée, fiable et sécurisée,en fonction des traitements qu’ils reçoivent. C’est la seule façon de fournir une information véritablement utile. Par exemple, un article sur les effets secondaires de la chimiothérapie ne leur servirait pas beaucoup dans l’absolu : il y a des chimios qui font tomber les cheveux, d’autres non. Le but est donc de leur fournir la fiche qui correspond précisément au traitement qu’ils reçoivent."

Les patients manifestent également souvent le désir de discuter avec des patients qui seraient passés par les mêmes étapes. C’est pourquoi l’Institut Curie a choisi de soutenir la toute nouvelle initiative d’une ancienne patiente, qui vient de lancer "Mon réseau cancer du sein", un forum qui, d’ici peu, fourmillera d’informations pratiques de proximité mais permet aussi aux membres des communautés d’entrer en relation ou de lancer des discussions sur les thématiques qui les intéressent. 

Dernier volet de l’édition 2014 du baromètre : les sources d’espoir pour guérir plus. Ainsi, 76% des Français estiment que c’est le développement de la recherche qui contribuera le plus à la guérison des cancers (70% pour le dépistage et 18% pour les essais thérapeutiques). Un chiffre qui fait parfaitement écho au modèle inventé par Marie Curie et toujours d’actualité aujourd’hui : un Centre de recherche leader dans son domaine, adossé à un Ensemble Hospitalier de pointe, qui travaillent main dans la main, pour apporter aussi vite que possible l’innovation au lit du patient.

Publié par L'institut Curie


Stop au cancer sur facebook


 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]

 

Commenter cet article