banniere2014

Cancer, le droit à l’oubli, mais pas pour tous - Stop au cancer
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

Cancer, le droit à l’oubli, mais pas pour tous

C’était sans aucun doute l’un des points les plus importants et attendu de l’actuel plan cancer en matière de lutte contre les inégalités sociales. Une mesure forte, qui devait permettre à toutes les personnes qui ont été soignées d’un cancer, de pouvoir avoir des projets et prétendre à l’achat immobilier sans se voir signifié soit un refus soit une surprime et où avec exclusion de pathologie sur la souscription à l’assurance ce qui entraine par voie de conséquence un refus de votre banquier à vous financer votre achat immobilier. C’était en tout cas ce que bon nombre d’entre nous espéraient.

Cette mesure porte le nom prometteur de : « Le droit à l’oubli » de ce côté-là, elle porte bien son nom puisqu’elle met visiblement de côté une partie de nos concitoyens frappés à un moment de leur vie par le cancer. Au placard pour une longue période.   

Une mesure forte toutefois pour les jeunes tombés malades avant l’âge de 15 ans puisque 5 ans après la fin de leur traitement, ils pourront faire une demande de crédit sans déclaration spécifique auprès de l’assureur comme c’est actuellement le cas.

C’est après que cela se gâte, puisque si vous avez eu un cancer à partir de l’âge de 16 ans, le droit à l’oubli interviendra pour toutes les pathologies cancéreuses 15 ans après la fin du traitement.
Un exemple pour bien comprendre. Nous sommes en 2015, vous avez 30 ans. Votre situation familiale et professionnelle se stabilise, vous avez pour projet de devenir propriétaire de votre résidence principale. Vous tombez malades le verdict est sans appel c’est un cancer. S’ensuivent 3 ans de soins et chirurgie et enfin la fin des traitements, nous sommes en 2018, votre qualité de vie commence à reprendre forme votre famille est restée soudé à vos côtés, vous rebondissez dans votre vie professionnelle (ce qui n’est malheureusement pas vrai pour toutes les personnes qui ont traversé cette terrible épreuve qu’est le cancer) Bref ! votre projet immobilier resté en sommeil durant 3 ans refait surface. Aïe !!! là vous apprenez que vous allez devoir attendre potentiellement jusqu’à 15 ans de plus avant de pouvoir réaliser votre rêve, avoir pour vous et votre famille votre maison. Nous serons en 2033, vous aurez alors 48 ans vos enfants auront quitté le domicile pour suivre leurs études ou même faire leur vie… Et oui le texte concerné est le suivant : »  un droit à l’oubli pour toutes les pathologies cancéreuses 15 ans après la date de fin du traitement (sans déclaration spécifique à effectuer auprès de l’assureur), »

Je dis potentiellement car il est prévu une grille de référence permettant d’assurer au tarif normal des personnes ayant contracté certains cancers et sans traitements thérapeutiques depuis un certain nombre d’années et inférieur à 15 ans.

Cette définition de grille est pour le moins floue et surprenante mais quand on se penche un peu dessus, cela veut dire que si vous avez eu un cancer dont le taux de guérison est élevé vous pourrez emprunter et vous assurer dans des conditions « normales », avant 15a ans mais quand ? En revanche si vous avez un cancer avec un taux de mortalité élevé, que vous soyez sortie d’affaire ou non peu importe, les statistiques sont là, il vous faudra attendre 15 ans !
Alors bien sur certains diront que finalement c’est une belle avancée et peut être ont-ils raisons après tout c’est vrai que si vous avez moins de 15 ans au moment où vous tombez malade le droit à l’oubli s’appliquera rapidement et vous ne serez pas pénalisé dans votre avenir. Par contre si vous avez plus de 15 ans et suivant votre cancer, ne soyez pas trop pressé de vous endetter… Notre santé est liée à la science,à la recherche et àla médecine, nos projets de vie aussi… De plus, quand on inscrit dans un plan de lutte contre le cancer vouloir réduire les inégalités sociales et que l’on prend des mesures qui vont dans le sens contraire, puisque nous parlons bien d’un droit à l’oubli en fonction du type de cancers cela veut bien dire que l’on crée une catégorie supplémentaire d’inégalité sociale. Et cette fois-ci et c’est une première je crois, non pas en fonction d’une maladie, mais d’un type de pathologie.
Reste à espérer que cette fameuse grille remplira un rôle d’évolution du texte permettant ainsi et dans des délais raisonnables de voir la plupart des cancers devenir éligible au droit à l’oubli et  bien avant le terrible délai de 15 ans.

N'oublions pas que d' empêcher des gens de pouvoir acquérir dans des délais raisonnables, une propriété, c’est priver autant d’enfants et d’héritier, de successions, de patrimoines familiaux. Purement économiquement, je ne suis pas sûr que ce soit un bon calcul… sans parler du message idéologique et de la place du malade dans notre société. « T’es malades ? Soit content ont fait tout pour te soigner alors pour le reste viens pas nous faire…et puis si tu avais eu un cancer facile à soigner tu n'en serais pas là »

 

Lire la déclaration sur le site officiel du service public

Anciens malades du cancer et « droit à l’oubli » : bientôt un accès plus facile au crédit

Publié le 26.03.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 


Stop au cancer sur facebook


 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]

 

Commenter cet article

Svetlana 06/04/2015 17:53

Voici une vidéo ou je parle de mon combat contre le cancer : https://www.youtube.com/watch?v=CZGjLKdR1xc