banniere2014

Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave - Stop au cancer
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

maux-mots.PNG


 

S’intéressant cette année plus particulièrement aux relations entre la personne malade et son entourage proche, l’Observatoire sociétal des cancers a souhaité :

 

  • dresser un état des lieux des représentations liées aux personnes atteintes d’une maladie grave (notamment d’un cancer), à leur entourage et à leurs besoins

  • mesurer la perception de la place accordée à l’entourage dans la prise en charge de la maladie et l’importance perçue de la mobilisation des proches

  • identifier les moyens d’actions perçus comme étant aujourd’hui disponibles

  • identifier et hiérarchiser les difficultés rencontrées par les proches au quotidien

  • mesurer la connaissance de dispositifs d’aides à domicile disponibles d’une part et des droits spécifiques des proches d’autre part.

 

La Ligue contre le cancer a interrogé pour ce faire, dans le cadre d’une étude confiée à l’IFOP, un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus 50. Au sein de cet échantillon :

 

  • plus des 2/3 des personnes interrogées déclarent être ou avoir été directement concernées par cette situation de proximité avec une personne gravement malade (69 %, dont 43 %par le passé et 26 % actuellement). L’âge constitue logiquement le critère le plus clivant : les plus de 50 ans et les retraités sont en effet surreprésentés (75 % à 76 % contre 69 % en moyenne au sein des personnes dites «proches»). Outre cette distinction sociodémographique, le fait d’avoir dans son entourage une ou plusieurs personnes malades favorise logiquement cette situation de proche (88 % à 89 % contre 69 % en moyenne).
  • dans plus de 1 cas sur 2 (54 %), la personne gravement malade était ou est atteinte d’un cancer, les autres pathologies étant citées de manière nettement moindre (maladie d’Alzheimer : 14 % - handicap physique : 5 % - maladie de Parkinson : 3 % - sclérose en plaque : 3 %).
  • parmi les personnes n’ayant jamais été confrontées à cette situation (31 % de l’échantillon), près des 3/4 considèrent qu’elles pourraient être amenées à le devenir (73 %), une proportion qui atteint 86 % au sein des personnes connaissant actuellement une personne malade dans leur entourage, sans pour autant se considérer comme proche. Cette conscience d’avoir un jour ce rôle à tenir est, sans grande surprise, plus conséquente auprès des catégories de personnes les plus âgées (83 %, contre 62 % chez les moins de 35 ans).
  • près des 2/3 des personnes interrogées se sentent à même d’assumer le rôle de proche d’une personne gravement malade, dans l’hypothèse où la situation se présenterait (68 %), une projection qui est toutefois peu affirmée (49 % «Oui plutôt»). Là encore les personnes les plus âgées sont parmi les plus nombreuses à se sentir aptes à gérer une telle situation (73 % contre 63 % pour les moins de 35 ans) et, assez logiquement, les personnes exerçant dans le domaine de la santé et le plus souvent confrontées à des personnes en souffrance (74 %).

_____________________________________

 

50 Etude IFOP «Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave», réalisée par questionnaire auto-administré en ligne, du 16 au 24 mars 2012 auprès d’un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 


Extrait choisi & illustration du  rapport 2012 de l’Observatoire sociétal des cancers,
La vie avec un cancer :
Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave - page 66


 

 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]



stop au cancer sur facebook


Commenter cet article