banniere2014

Les soutiens des proches de personnes gravement malades - Stop au cancer
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

main dans main

 

 


 

Les acteurs les plus sollicités lors d’une recherche de conseils ou d’informations relatifs à l’accompagnement d’une personne gravement malade varient selon le type d’information recherché :


  •  Les médecins et autres professionnels de santé (49 %) ainsi que les associations de malades (13 %) émergent comme les acteurs les plus fréquemment cités pour fournir des conseils afin d’aider une personne gravement malade.

  • Pour parler de leur situation de proche, les Français se tourneraient en priorité vers leur entourage (39 %) et, dans une moindre mesure, vers les médecins (16 %).

  • Les travailleurs sociaux et les assistantes sociales sont davantage mentionnés lorsqu’il s’agit de se renseigner sur les modalités permettant de bénéficier des aides disponibles (23 %, quand les services d’aides à la personne réunissent 17 % de citations) et de s’informer sur les droits des proches (20 %).

En cas de besoin, l’entourage proche de la personne accompagnant une personne gravement malade serait sollicité en priorité : les membres de la famille tout d’abord (67 %), le conjoint ensuite (43 %). Cités par une part non négligeable des personnes interrogées, on trouve le médecin (38 %), ainsi que les amis (32 %), les autres catégories de personnes (voisins, collègues, internautes, etc.)) n’étant mentionnées que par moins de 1 personne interrogée sur 10.

 

L’importance de cet environnement familial proche se retrouve également lorsque l’on se projette soi-même dans une maladie grave : 66 % des personnes interrogées affirment qu’elles pourraient compter sur des membres de leur famille et 64 % sur leur conjoint. Recueillant nettement moins de citations, le médecin (34 %) et les amis (31 %) se révèlent néanmoins constituer des soutiens potentiels.

 

Interrogés sur leur perception du niveau d’implication de différents acteurs en faveur des proches de personnes gravement malades, les Français tendent à vanter la mobilisation des acteurs les plus proches de la maladie. 82 % estiment que les médecins en charge de la personne malade s’impliquent suffisamment. Sont ensuite cités les associations de malades (79 %) et les autres professionnels de santé (77 %). A l’inverse, le déficit de mobilisation d’autres acteurs est décrié : la majorité des personnes interrogées déplorent un investissement insuffisant des pouvoirs publics (63 %), des assureurs (77 %) et des employeurs (81 %)*.

 

Faisant écho au faible investissement perçu du monde de l’entreprise sur les questions d’accompagnement d’une personne gravement malade, un peu moins de 1 personne sur 2 (43 %) déclare qu’elle informerait son employeur de sa situation. Cette proportion descend même à 30 % lorsque l’on isole spécifiquement les personnes actuellement proches d’une personne gravement malade. Parmi les personnes interrogées qui ont déclaré prévenir leur employeur, seuls 47 % estiment qu’il leur fournirait une aide (en termes d’écoute ou d’aménagement du temps de travail par exemple) afin de mieux appréhender cette situation. Notons tout de même que 58 % des personnes actuellement proches de malade, et qui ont prévenu leur employeur, se font aider par ce dernier.


__________________________

* Cf. sur la perception du cancer par les chefs d’entreprise et leur implication dans la lutte contre le cancer, le rapport 2011 de l’Observatoire sociétal des cancers (pp. 118 à 125).

 

 


Extrait choisi du  rapport 2012 de l’Observatoire sociétal des cancers,
La vie avec un cancer :
Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave - page 73


 

 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]



stop au cancer sur facebook


Commenter cet article

aide à domicile 27/06/2013 17:07

Bien s'informer passe par de bon acteurs sociaux engagés qui redirigent bien les personnes vers la meilleure prestation.