banniere2014

Lettre à une grande dame, par lalou - Stop au cancer
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

 

lettre-grande-dame.jpg
Encore un magnifique moment de partage avec Lalou et sa "Lettre à une grande dame" et Charles, ce jeune de 14 ans. Un enfant comme tous les autres de son âge, avec ses passions, ses envies, ses projets et ses parents qui l'aiment et qui leur rend bien. Mais il y a cette chambre, cette chambre d'hôpital avec ses murs à la peinture défraîchie. et puis il y aussi cette lettre...

Lettre à une grande dame, par Lalou

 

Chaque soir après avoir pris le temps de le border, il l'entendait pleurer. Elle voulait le préserver et montrait bonne figure. Mais il n'était pas dupe, il savait. Charles était un garçon comme les autres, il aimait les jeux vidéo, les courses en vélo et les jolies filles. Un adolescent joyeux, boutonneux et amoureux de la vie. Depuis peu, il passait plus de temps dans les hôpitaux. Cette foutue Leucémie ne lui laissait pas d'autre choix. Ses parents pour le préserver n'avaient pas trouvé mieux que de lui dire qu'il devait être hospitalisé pour un shake-up. Mais Charles avait compris que ce lieu froid et hostile allait devenir son dernier chez lui. Il prit donc les devants et décida de customiser les murs de la chambre à la peinture défraîchie. Il y accrocha des posters de ses artistes préférés, apporta son mp4 et sa console de jeux vidéo. Les mardis et jeudis, il avait droit à la soupe comme il disait, la chimiothérapie, le traitement qui devait m'aider à combattre son cancer. Mais il savait qu'il n'en avait plus besoin, il le sentait. Ces parents étaient si triste qu'à chacune de leur visite, il essayait d'être de bonne humeur et se forçait à rire lorsque son père lui racontait des blagues idiotes. Le problème c'est que malgré tout, il avait du mal à redonner le sourie à sa mère qui le regardait comme-ci il était déjà mort. Mourir à 14 ans, alors que la vie ne fait que commencer, ce n’est pas humain ! Charles se doutait bien que son état de santé ne s'améliorait pas bien au contraire. Il décida donc d'écrire une lettre à la mort en espérant qu'elle la lise avant de l'emporter loin des siens.

 

 

Chère Mort ou Madame la mort,

Je t'écris cette lettre parce que je sais que bientôt tu seras là et que tu m'emporteras avec toi.

Avant ça, si tu me le permets, j'ai quelques questions :

Vais-je être heureuse auprès de toi ? Fait-il tout noir ?

Est-ce que je vais avoir mal ?

Pourrais-je voir mes parents et mes amis de par ta fenêtre ?

 

Tu le sais, je suis jeune et je n'ai pas eu le temps de vivre toutes les expériences d'une vie qui auraient fait de moi un homme.

Rassure-toi, je n'en veux à personne, mais j'avais pensé que tu aurais peut-être pu prendre ta retraite et me laisser encore quelque temps sur terre. Évidemment ça changerait tout ! Je pourrais enfin dire à Marielle combien je l'aime surtout quand elle porte ce teeshirt violet qui met tant ses formes en valeur. Et puis, je veux être astronaute donc

j'ai du pain sur la planche !

Je ne vais pas te retenir plus longtemps, tu as certainement d'autres personnes à aller faucher.

 

Je ne te dis pas à bientôt, prends ton temps.

 

CHARLES

 

Charles avait déposé cette lettre sur la table de nuit en espérant qu'elle ne serait jamais lue. Il avait envie de résister encore un peu, mais il sentait que c'était peine perdue. Ce soir-là, ces parents l'avaient embrassé et serré si fort qu'il en eut le souffle coupé. Il s'était dit que c'était cette nuit, il quitterait ce monde cette nuit. Il ne prononça aucun mot, juste un sourire pour rassurer sa mère et une bonne poignée de main à son père.

Charles semblait être en pain avec lui-même, aucune peur et surtout ce qui fut étrange, il ne ressentait plus aucune douleur !

Il prit son mp4 qu'il mit sur ses oreilles avant de s'installer confortablement dans son lit et ferma les yeux.

Serein, sourire aux lèvres, il se laissa emporter par la Mort qui tenait dans sa main gauche la lettre que Charles lui avait écrite.


Merci Lalou pour ce formidable texte en soutien à ce blog !

Bonne lecture !
 

 

 

  Copyright (c) 123RF Stock Photos


stop au cancer sur facebook


Commenter cet article