banniere2014

Des inégalités sociales face au cancer complexes et multifactorielles - Stop au cancer
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

Des inégalités sociales face au cancer complexes et multifactorielles

Données repères Malgré une amélioration globale des indicateurs de santé en France, les différences d’état de santé entre les groupes sociaux sont très importantes et ont tendance à augmenter. L’une des trois priorités du Plan cancer 2009/2013 est de mieux prendre en compte les inégalités de santé pour assurer plus d’équité et d’efficacité dans l’ensemble des mesures de lutte contre les cancers.
 

 

Les inégalités sociales de santé correspondent aux différences d’état de santé observées entre les groupes sociaux. Elles font référence aux différences observées dans la relation entre l’état de santé d’un individu et sa position sociale (niveau de revenus, niveau d’études, profession, etc.). Les inégalités sociales de santé concernent donc toute la population selon un gradient social. La France est l’un des pays d’Europe occidentale où les écarts de santé entre les groupes sociaux sont parmi les plus importants.(1)

Ces inégalités sociales de santé suivent la hiérarchie sociale, quels que soient les indicateurs de mesure (espérance de vie, espérance de vie en bonne santé, adoption de comportements favorables à la santé, utilisation du système de santé, etc.) et la pathologie (sauf rares exceptions comme le cancer du sein plus fréquent chez les femmes des catégories socioprofessionnelles supérieures (2)). De fortes inégalités sociales sont observées pour la mortalité par cancer. Le risque de décéder d’un cancer est multiplié par environ 2,5 entre le niveau d’études le plus élevé et le niveau d’études le plus faible.

 

Chez les hommes, on observe ces inégalités pour tous les cancers. Les plus fortes inégalités concernent :
 

  • les cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS) : la mortalité par cancer du pharynx est multipliée par dix chez les hommes des classes défavorisées ;

 

  • les cancers du poumon dont le taux de mortalité est multiplié par 3,5 chez ces mêmes populations.


Les inégalités sociales sont moins importantes chez les femmes, mais elles sont cependant observées pour les cancers de l’utérus, de l’estomac et du poumon, et ont tendance à s’accentuer. On observe désormais une augmentation significative du risque de décès par cancer du poumon, en fonction du niveau d’études.


Les inégalités sociales s’observent également au niveau de l’incidence des cancers.
Ainsi les cancers de l’oesophage, des VADS, et du poumon sont plus fréquents dans les catégories socioprofessionnelles les moins favorisées, où l’on observe de plus fortes consommations de tabac et d’alcool, facteurs de risque majeurs de ces cancers, mais dont on sait par ailleurs qu’ils ne permettent pas d’expliquer l’ensemble des inégalités observées.


Les différenciations sociales des parcours professionnels, les inégalités géographiques, les plus grandes expositions de certaines populations à certains facteurs de risque de cancers, les perceptions variables des risques, les disparités dans la mise en oeuvre de mesures de prévention… contribuent à renforcer les inégalités.

En France, l’essentiel des inégalités s’explique par des facteurs sociétaux. Cependant, elles peuvent aussi avoir leur origine dans les inégalités d’accès aux soins primaires et secondaires (3)(4), dans les trajectoires de prise en charge et la compréhension du système de soin et de la maladie.

L’enquête de la DREES (5) réalisée en 2004 montre que si seulement 6 % des malades se déclarent insatisfaits du suivi médical et de l’information reçue, la brutalité de l’annonce est davantage perçue par les femmes, les agriculteurs et les ouvriers. Ce sont surtout les personnes les plus vulnérables socialement qui expriment cette insatisfaction. Ainsi, celles à faibles revenus souhaiteraient voir leur médecin plus souvent pour le suivi des traitements ou recevoir une aide psychologique.

Un gradient social de qualité de vie (selon le diplôme, l’activité ou la catégorie sociale) subsiste deux ans après le diagnostic.

 

___________________________________________
(1) MENVIELLE G, LECLERC A, CHASTANG J F, LUCE D, Inégalités sociales de mortalité par cancer en France : états des lieux et évolution temporelle, septembre 2008, BEH n° 33.
(2) MENVIELLE G, LECLERC A, CHASTANG J F, LUCE D, Edisc group : social inequalities in breast cancer mortality among French women ; disappearing educational disparities from 1968 to 1996, 2006, Br J Cancer, 94(1) pp 152-155.

(3) LOMBRAIL P, LANG T, PASCAL J, Accès au système de soins et inégalités sociales de santé : que sait-on de l’accès secondaire ?, 2004, Santé, Société et Solidarité, n° 2.
(4) LOMBRAIL P, Inégalités de santé et d’accès secondaire aux soins, février 2007, Revue d’épidémiologie et de santé publique, volume 55.
(5) LE CORROLLER-SORIANO A-G, MALAVOLTI L, MERMILLIOD C, La vie deux ans après le diagnostic de cancer : une enquête en 2004 sur les conditions de vie des malades, 2008, La Documentation Française.

 


Extrait choisi du  rapport 2012 de l’Observatoire sociétal des cancers,
La vie avec un cancer :
Inégalité face au cancer - page 50


 

 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]
 


Stop au cancer sur facebook


 

Commenter cet article