banniere2014

Le cancer du sein - Stop au cancer
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

Le cancer du sein

 

Le rôle des seins :

 

Le sein est un organe pair et globuleux situé en avant et en haut du thorax. Il contient la glande mammaire (qui se développe au moment de la puberté) noyée dans du tissu graisseux. Les tubercules de Montgomery sont des petits grains disséminés à la surface de l'aréole. Ils deviennent saillants vers la huitième semaine de grossesse.

 

 

Généralités

Le sein possède une place particulière chez la femme chez laquelle il joue un rôle non seulement nourricier mais aussi esthétique et bien entendu sexuel. Une des premières manifestations de l'excitation sexuelle de la jeune fille se déroule au niveau du sein. Ainsi, l'érection du mamelon est suivie d'une turgescence de l'aréole et d'un gonflement de toute la glande mammaire.

 

 

Anatomie

Les seins présentent, dans les deux sexes, une zone pigmentée en leur centre, de coloration marron foncée, appelée l’aréole.

 

Chez la femme, cette zone contient de petits orifices qui correspondent aux canaux excréteurs d'une vingtaine de lobes constitués de glandes destinées à fabriquer le lait. Ces canaux excréteurs (canaux galactophores) débouchent au niveau du mamelon.

 

Anatomiquement, les seins sont constitués de tissu graisseux contenant les glandes mammaires proprement dites. Ils reposent sur une couche musculaire, le muscle pectoral, recouvrant lui-même le thorax.

 

Les seins sont soutenus par un système constitué par la peau et par des fibres qui pénètrent à l’intérieur de la glande mammaire, participant ainsi à leur maintien.

 

Chez l’homme, le sein ne joue aucun rôle (il ne contient pas de glandes mammaires).

 

 

Physiologie

Le développement des seins est un des signes de la puberté chez la jeune fille. Ce développement s'effectue grâce à l'action de nombreuses hormones. Ce sont les oestrogènes, la progestérone et les hormones hypophysaires (hormone folliculostimulante ou FSH, hormone lutéinisante, prolactine).

 

Pendant le cycle menstruel, la glande mammaire subit des modifications et notamment augmente de volume sous l’effet des oestrogènes (2 semaines après le dernier jour de règles environ).

 

Au moment de la ménopause, suite à une diminution de la fabrication hormonale (oestrogènes), le volume des seins diminue.

 

Le rôle principal du sein est de fabriquer le lait. La préparation à la sécrétion lactée se fait pendant la grossesse grâce à 2 hormones, les oestrogènes et la progestérone (sécrétées par l’ovaire et le placenta) favorisant ainsi le développement des glandes mammaires mais également l’agrandissement des mamelons.

 

Dès que l’enfant est né, les seins fabriquent le colostrum (liquide blanc jaunâtre) qui va, au bout de quelques jours (3 environ), laisser sa place au lait véritable.

 

 

 

Le cancer du sein

 

 

Un cancer du sein est une maladie des cellules qui constituent la glande mammaire. Il se développe à partir d’une cellule initialement normale qui se transforme et se multiplie de façon anarchique pour former une masse, appelée tumeur maligne. Avec le temps et en l’absence de traitement, la tumeur se développe. Des cellules cancéreuses peuvent s’en détacher et migrer vers d’autres tissus ou organes où elles forment de nouvelles tumeurs appelées métastases.

 

Avec plus de 51 000 nouveaux cas estimés en France en 2009, le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Dans 8 cas sur 10, il se manifeste à partir de 50 ans. Le cancer du sein est très rare chez l’homme (1 %).

 

Dans 5 à 10 % des cas, le cancer du sein est lié à une prédisposition génétique qui nécessite une prise en charge spécifique.


Beaucoup de progrès ont été réalisés ces dernières années : chirurgie conservatrice*, technique du ganglion sentinelle*, thérapies ciblées*… C’est un cancer dont on guérit dans un grand nombre de cas.

 

 

 

Les symptômes des cancers du sein
 

On appelle symptômes d’une maladie, toute manifestation anormale provoquée par cette maladie.

Les symptômes listés ci-dessous ne signifient pas nécessairement qu’il s’agit d’un cancer du sein. Mais si c’est le cas, il est important de le détecter le plus tôt possible.

Il est donc recommandé de demander un avis médical dès que l’on repère une anomalie. Il ne faut pas attendre et ne négliger aucun signe inhabituel.

 

 

Une boule dans un sein
 

Une boule ou une masse dans un sein est le signe d’un cancer du sein le plus couramment observé. Cette masse, en général non douloureuse, est le plus souvent de consistance dure et présente des contours irréguliers. Elle apparaît par ailleurs comme « fixée » dans le sein.

 

Des ganglions durs au niveau de l’aisselle
 

Une ou plusieurs masse(s) dures à l'aisselle signifient parfois qu’un cancer du sein s’est propagé aux ganglions axillaires. Les ganglions restent toutefois indolores.

 

Des modifications de la peau du sein et du mamelon
 

  • La peau du sein peut devenir capitonnée (et prendre l’aspect d’une peau d’orange) ou plissée.
     
  • Le mamelon peut pointer vers l’intérieur, alors qu’habituellement, il est dirigé vers l’extérieur.
     
  • Le sein peut se déformer et perdre de son galbe, des rides peuvent apparaître.
     
  • La peau du sein peut être rouge, écorchée (ulcérée), recouverte de croûtes et celle du mamelon peut se  mettre à peler.
     
  • Un écoulement d'un seul mamelon peut être le signe de cancer du sein, en particulier s'il se manifeste sans qu’il n’y ait de compression du mamelon et s’il contient du sang ou s’il est verdâtre.

     

Un changement de la taille ou de la forme du sein
 

Une rougeur, un oedème et une chaleur importante au niveau du sein peuvent être le signe d'un cancer du sein inflammatoire.

 


 

Les autres symptômes
 

Si le cancer n’est pas diagnostiqué dès l’apparition des premiers symptômes, la tumeur peut grossir et se propager vers d'autres parties du corps, entraînant ainsi d’autres symptômes dits plus tardifs, tels que :

  • des douleurs osseuses
     
  • des nausées, une perte d'appétit, une perte de poids et une jaunisse
     
  • un essoufflement, une toux et une accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural)
     
  • des maux de tête, une vision double et une faiblesse musculaire.

 

Le diagnostic et le choix de vos traitements

 

Comment est fait le diagnostic ? 

 

Le bilan comporte un examen clinique* et une mammographie* des deux seins, souvent associée à une échographie* des deux seins et des aisselles. Le diagnostic de votre cancer est établi par les résultats de l’examen anatomopathologique* des fragments de tissu prélevés dans le sein, au niveau de l’anomalie. Ces prélèvements sont généralement pratiqués par biopsies percutanées*


Selon les besoins, d’autres examens peuvent être réalisés (prise de sang, IRM*). Ils ne sont pas systématiques.

 

 

À quoi servent ces examens ?


Ces examens permettent de vous proposer un traitement adapté à votre situation, selon le type de cancer, l’extension de la maladie (son stade), son degré d’agressivité (son grade), sa sensibilité à certains traitements, le fait pour une femme d’être ou non ménopausée, votre état général et les éventuelles contre-indications aux traitements.
 

 

Comment est fait le choix de vos traitements ?

 

Des médecins de différentes spécialités se réunissent lors d’une réunion appelée réunion de concertation pluridisciplinaire* (RCP). Compte tenu de votre situation et en s’appuyant sur des référentiels de bonne pratique*, ils élaborent une proposition de traitement. Celle-ci vous est ensuite expliquée  par le médecin qui vous prend en charge. Elle tient compte de votre avis et doit faire l’objet de votre accord. Un programme personnalisé de soins* (PPS) vous est alors remis. Il peut également vous être proposé de participer à un essai clinique*.

 

 

Quels sont les professionnels de santé qui vous prennent en charge ?

 

Vous êtes pris en charge par une équipe spécialisée dans un établissement qui dispose d’une autorisation de traiter les personnes atteintes de cancer du sein (liste des établissements autorisés de votre région disponible sur www.e-cancer.fr). Cette équipe rassemble toutes les compétences qui vous sont nécessaires. Elle travaille en lien régulier avec votre médecin traitant (un médecin généraliste le plus souvent). Selon votre situation, différents professionnels peuvent être impliqués : chirurgien, gynécologue, radiologue, oncologue* radiothérapeute, oncologue médical, pathologiste*, anesthésiste,
infirmiers, psychologue, assistante sociale, etc.

 

 

 

Les traitements du cancer du sein

 

 

À quoi servent les traitements proposés ?

Selon les cas, les traitements proposés peuvent avoir pour buts :
 

  • de guérir du cancer en cherchant à détruire la tumeur et les autres cellules cancéreuses éventuellement présentes dans le corps
     
  • de contenir l’évolution de la maladie
     
  • de traiter les symptômes afin de vous assurer la meilleure qualité de vie possible


 

 

Quels sont les traitements disponibles ?

Le traitement d’un cancer du sein repose principalement sur la chirurgie qui peut être complétée, selon les cas, par une radiothérapie et/ou une chimiothérapie et/ou une hormonothérapie.

 

La chirurgie consiste le plus souvent à retirer uniquement la tumeur en conservant le sein. Elle peut parfois être plus large et nécessiter d’enlever la totalité du sein (mastectomie*). Dans certains cas, les ganglions de l’aisselle sont également enlevés. Le choix entre une chirurgie conservatrice et une mastectomie est fait en fonction de votre cas et en concertation avec vous. Si la totalité du sein est enlevée, différentes techniques de reconstruction mammaire vous sont proposées. La radiothérapie utilise des rayons pour détruire localement les éventuelles cellules cancéreuses résiduelles tout en préservant au maximum les tissus sains voisins.


La chimiothérapie utilise des médicaments anticancéreux qui agissent dans l’ensemble du corps sur toutes les cellules cancéreuses, y compris celles qui ne sont pas repérables par les examens. Elle peut nécessiter la pose d’une chambre implantable*. La chimiothérapie est le plus souvent utilisée après la chirurgie afin de réduire le risque de rechute de la maladie (chimiothérapie adjuvante). Elle peut aussi être réalisée avant la chirurgie en vue de réduire la taille de la tumeur et faciliter ainsi l’opération (chimiothérapie néo-adjuvante). Dans certains cas, une thérapie ciblée* peut être utilisée.


L’hormonothérapie est proposée pour les cancers du sein ayant des récepteurs hormonaux, dits hormonosensibles*. Elle utilise des médicaments qui empêchent l’action stimulante des hormones féminines sur la croissance des cellules cancéreuses.


Tous les traitements peuvent avoir des effets indésirables*. Ces derniers vous sont expliqués par le médecin qui vous suit et qui s’assure de leur prise en charge.

 

 

Les soins de support

Votre prise en charge est globale. En plus des traitements spécifiques du cancer du sein, des soins et soutiens complémentaires peuvent être nécessaires face aux conséquences de la maladie et de ses traitements : douleur, fatigue, troubles alimentaires, problèmes liés à la sexualité, besoin de soutien psychologique, problèmes sociaux.


Ces soins, appelés soins de support, sont assurés au sein de l’établissement de santé dans lequel vous êtes suivi, en ville ou dans le cadre d’un réseau de santé, par différents professionnels : médecin spécialiste de la douleur, diététicien, kinésithérapeute, psychologue, assistante sociale.

 



Le suivi du cancer du sein après les traitements

 

 

Pourquoi un suivi ?

Un suivi vous est proposé pour :

 

  • détecter et traiter d’éventuels effets indésirables tardifs et séquelles,tels qu’un lymphoedème * par exemple
     
  • détecter le plus tôt possible les signes d’une éventuelle rechute ou l’apparition d’un cancer dans l’autre sein
     
  • vous accompagner afin de vous aider à retrouver un équilibre psychologique, relationnel et professionnel.

 

 

En quoi consiste le suivi ?

 

Le suivi doit être régulier et prolongé sur plusieurs années. Il dépend du stade auquel a été diagnostiqué votre cancer et du traitement que vous avez reçu.


En règle générale, il repose sur :

 

  • une consultation médicale plusieurs fois par an pendant 5 ans, et ensuite une fois par an
     
  • la réalisation annuelle d’une mammographie, éventuellement associée à une échographie mammaire.

 

Votre médecin adapte ce rythme à votre situation. Il vous indique également les signes qui doivent vous amener à consulter en dehors des rendez-vous programmés.


Les différents médecins participant à votre suivi (médecin traitant et équipe spécialisée ayant réalisé le traitement) se tiennent mutuellement informés.

 


 

 

______________________________________________________________________

Source des informations :  INCa ; vulgaris-medical ;  et extraits de : " La prise en charge
du cancer du sein
  " de HAS et INCa
.
______________________________________________________________________

 

En savoir plus

Le cancer du sein

 

Glossaire

Le cancer du sein
Le cancer du sein

 

 

 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]
 


Stop au cancer sur facebook


 

Commenter cet article

sante bebe 02/09/2013 12:34

Merci pour cet article très complet sur une maladie très connue malheureusement.