banniere2014

Les Français et les causes du cancer : encore beaucoup trop d’idées fausses - Stop au cancer
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est dédié à mon Frère,
à ma Soeur, à mon Père,
à mon Oncle et à toutes
les victimes du cancer.

________________________________

Soutenez notre page
facebook

 

 

________________________________

 

 

Les cancers

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Les cancers en France
rapport 2014

________________________________

Plan cancer 3

logo-pk3

________________________________

Cancer : la vie deux ans après le diagnostic

couv-vie2ans-apres-cancer

________________________________

Mon enfant a un cancer :
comprendre et être aidé

ob_975bfb_les-cancers

________________________________

Observatoire Sociétal des Cancers Rapport 2013

obs-societal-cancer2013

________________________________

Usagers, votre santé
vos droits

couv-guide-usagers2014

________________________________

Ipagination
"L'écriture solidaire"

ob_975bfb_affiche-ipagination-stopaucancer
Des auteurs pour dire stop au cancer

________________________________

La Revue de Presse

ob_043072_revue-de-presse

________________________________

Diaporamas

ob_941384_diaporama

________________________________

Youandme Cancer,
la vidéo

youandme-cancer_logo.jpg

________________________________

Les partenaires

Banniere-groupe-Cancer-et-Partages.jpg


logo-ipagination2.jpg


Santé et maladie

Cancer sur PasseportSante


Carenity.jpg

 

logo-cancer-jeune-parent.jpg


________________________________


 

logo-double-peine

 
 
 
 
 
 

Publié par Hervé TISSIER

Les Français et les causes du cancer : encore beaucoup trop d’idées fausses

Dans son rapport 2011, l’Observatoire sociétal des cancers a fait état d’une forte attente des personnes atteintes de cancer afin que soient poursuivis les efforts pour changer les représentations de la maladie, soulignant que ces dernières évoluent bien moins vite que les progrès médicaux qui augmentent d’année en année les chances de survie.


Les résultats de plusieurs études réalisées ces derniers mois pour mieux cerner les opinions, les préjugés, les peurs et les idées reçues autour du cancer confirment bien cette nécessité et l’importance de poursuivre des campagnes d’information et de sensibilisation, tant auprès des «bien-portants» que des personnes atteintes d’un cancer.
 

Le cancer, la maladie la plus grave


Malgré les progrès dans les traitements et la prise en charge des cancers, les représentations de la maladie s’inscrivent encore aujourd’hui dans des registres négatifs et anxiogènes.


Les mots associés au cancer


Dans le Baromètre cancer 2010(1), les réponses à la question « Quand je vous dis le mot cancer, quels sont les 3 mots qui vous viennent à l’esprit ? » posée à un sous-échantillon de 925 personnes, révèlent que :

 

  • près de 1 personne sur 2 cite un mot associé à la mort (mortel, décès, cimetière, incurable, etc.)
     
  • 1 sur 3 cite un mot associé aux traitements et à leurs effets (traitements lourds, chimiothérapie, hospitalisation, rayons, perte de cheveux, perte de poids, vomissements, etc.)
     
  • 1 sur 4 cite des expressions qui relèvent de la maladie (tumeur, métastase, etc.)
     
  • 1 sur 4 également cite une localisation anatomique
     
  • 1 personne sur 5 cite une expression en lien avec la gravité de la maladie (très grave, terrible, catastrophe, horreur, malheur, etc.)
     
  • et 1 sur 5 également cite un mot évoquant la souffrance des malades (douleur, très pénible, etc.).


Toutefois certains mots renvoient à une représentation plus positive de la maladie (recherche, combat, lutte, espérance, prévention, rémission, guérison, guérissable, espoir, ça se soigne, etc.). Ces mots restent cependant peu cités.


Deux ans après, le constat est le même dans différentes enquêtes réalisées à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer(2), sur le thème «Préjugés et tabous». Ainsi, dans l’enquête «Le regard des Français et des Marocains sur le cancer»(3), les mots les plus souvent associés au terme «cancer» sont la «maladie» et «la mort», dessinant un univers d’évocations assez anxiogène, d’autant plus qu’ils sont souvent associés à «la souffrance», «la douleur», ou encore «le danger», «la peur». Les personnes interrogées citent également des termes médicaux pour décrire les symptômes du cancer ou les traitements. Les premiers termes plus positifs qui apparaissent sont «l’espoir», «la recherche», «la guérison» et «la rémission», mais dans des proportions bien moindres que les termes négatifs.

 

Le cancer, au premier rang des maladies graves


Parmi les personnes interrogées dans le cadre du Baromètre cancer 2010(4), 7 sur 10 citent le cancer au premier rang des 3 maladies qu’elles jugent les plus graves, loin devant le sida et les maladies cardiaques et cardiovasculaires. Le cancer est la seule maladie qui soit systématiquement citée.

 

Maladies citées comme faisant partie des 3 plus graves (en %)
Source : Baromètre cancer 2010
Maladies 1er choix 2ème choix 3ème choix Total
Cancer 69,6 25 5,4 100
Sida 18 24,9 6,2 49,1
Maladies cardiovasculaires 4,3 15,2 10,6 30,1
Alzheimer 2,2 7,8 10,8 20,8
Diabète 1,9 5,7 6,7 14,3
Hépatites B ou C 0,9 2,3 5,3 8,5
Parkinson 0,8 3 4,4 8,2
Grippe H1N1 0,5 2,7 4,1 7,3
Sclérose en plaques 0,4 1,4 3,7 5,5
Mucoviscidose 0,1 0,7 1,6 2,4
Tuberculose 0,1 0,8 1,1 2
Paludisme 0 0,3 0,7 1

 

L’enquête ne révèle aucune variation de réponse selon le sexe ou le niveau de diplôme des personnes interrogées, démontrant ainsi que la place du cancer dépasse les clivages que l’on peut fréquemment rencontrer lorsque l’on parle de représentations.

 

En revanche, les réponses varient significativement selon :

  • l’âge : le cancer est cité au premier rang des maladies graves par
     
  • 49,6 % des personnes de 15 à 19 ans interrogées
     
  • 80 % des personnes de 55 à 64 ans
     
  • 74,1 % des personnes de 65 à 75 ans.
     

le fait d’avoir été confronté, directement ou indirectement à la maladie : le cancer est cité encore plus fréquemment en première position par les personnes ayant ou ayant eu un cancer (81,3 % /69,6 %), et par celles qui ont ou qui ont eu un proche atteint de cancer (74,2 %).

On peut rapprocher ces résultats de ceux de l’enquête «Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave»(5)60, dans laquelle 69 % des personnes interrogées se déclaraient proches, ou ayant été proches, d’une personne gravement malade. A la question «De quoi est atteinte la personne dont vous êtes/avez été un proche ?», plus de la moitié indiquait le cancer.

Les Français et les causes du cancer : encore beaucoup trop d’idées fausses

Une maladie «pas comme les autres»


Le Baromètre cancer 2010 l’affirme : la quasi-totalité de la population (95 %) pense que le cancer peut toucher tout le monde.

Plus de 1 personne sur 2 (51,8 % vs 57,4 % en 2005) pense que le cancer est héréditaire, notamment les femmes, les personnes les plus diplômées, et les personnes qui ont ou qui ont eu un proche atteint de cancer.


2 personnes sur 3 considèrent que le cancer n’est pas « une maladie pas comme les autres ». Cette opinion est majoritaire chez les femmes et les personnes de 65 à 75 ans (alors que chez les moins de 35 ans, moins de 1 personne sur 4 partage cette opinion).

 

Opinions sur le cancer (en pourcentage)
Source : Baromètre cancer 2010

  Pas du tout d’accord Plutôt pas d’accord Ne sait pas Plutôt d’accord Tout à fait d’accord
Le cancer est une maladie comme les autres 37,3 28,3  0,1 10,3 24
Le cancer on ne peut rien faire pour l’éviter 38,8 28,6 0,2 11,7 20,7
Personne n’est à l’abri d’un cancer 3,9 1,3 0,2 7,1 87,5
Le cancer, c’est souvent héréditaire 22,5 24,7 1 35 16,8
Certains cancers sont contagieux 76,2 15,6 1,7 2,9 3,6

 

Ces résultats font apparaître une vision assez fataliste de la maladie, mais il est important de souligner que plus des 2/3 des personnes interrogées pensent qu’on peut faire quelque chose pour l’éviter, et ont donc conscience de l’existence de moyens de prévention.


Parmi les personnes qui estiment qu’on ne peut rien faire pour éviter le cancer, on trouve :
 

  • des femmes (34,8 % / 29,9 % pour les hommes)
     
  • des personnes les plus âgées (46,8 % pour les 65-75 ans / moins de 30 % chez les 15-34 ans)
     
  • des personnes les moins diplômées (41,2 % pour les personnes qui n’ont aucun diplôme / 12,6 % chez les Bacs + 5 ou plus)
     
  • des personnes qui ont (ou ont eu) un proche atteint de cancer (33,6 % / 30,4 %).

___________________________________________________
(1) BECK F, GAUTIER A, dir. Baromètre cancer 2010, 2012, Inpes, coll Baromètres santé, pp46-66.
(2) Organisée par l’Union internationale contre le cancer et l’Organisation mondiale de la santé www.who.int/mediacentre/events/annual/world_cancer_day/fr/index.html .
(3) Enquête Harris Interactive «Les préjugés sur le cancer», réalisée en ligne du 25 au 28 janvier 2013 en France (auprès d’un échantillon de 1 870 individus représentatifs de la population française de 18 ans et plus), et par téléphone au domicile des enquêtés du 29 au 31 janvier 2013 au Maroc (échantillon de 504 individus représentatifs de la population marocaine âgée de 18 ans et plus).
(4) BECK F, GAUTIER A, (sous la direction de). Baromètre cancer 2010, 2012, Inpes, coll Baromètres santé,, pp46-66.
(5) Etude IFOP «Les Français et les proches de personnes atteintes de maladie grave», réalisée par questionnaire auto-administré en ligne, du 16 au 24 mars 2012 auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

 


Extrait choisi & illustration du  rapport 2012 de l’Observatoire sociétal des cancers,
Les Français et les causes du cancer : encore beaucoup trop d’idées fausses page 86


 

 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]

 


stop au cancer sur facebook


 

Commenter cet article

Bernadette poujois 02/05/2013 21:46

Bonsoir,

Ayant eu 2 cancers, je trouve ce sujet sur les causes du cancer très intéressant et parfois très surprenant !! Dans certaines réponses de ce rapport, je me retrouve et moins dans d'autres .. Je ne regrette pas de l'avoir lu bien au contraire ... merci